Avez-vous le droit de changer de serrure en tant que locataire ?

En tant que locataire, il peut vous arriver d’avoir besoin de changer de serrure pour assurer votre sécurité et celle de vos biens.

En effet, au fil du temps et/ou pour diverses raisons, la serrure d’une porte peut devenir défaillante et incapable de bien assurer le rôle qu’est le sien pour diverses raisons. Il devient alors nécessaire de la remplacer par une autre plus sécurisante. La question qui se pose à tout locataire dans cette situation est de savoir, si oui ou non, il a des droits en matière de changement de serrure ?

Oui, le locataire peut changer de serrure, mais en respectant certaines règles.

Vous avez le droit de changer de serrure sans l’autorisation de votre bailleur

Selon le droit immobilier, un locataire peut changer de serrure ou de barillet sans avoir à demander l’avis de son bailleur. En effet, la loi reconnaît qu’il peut arriver que le locataire ressente la nécessité de remplacer la serrure pour sa sécurité.

Le changement de serrure peut s’avérer indispensable aux yeux du locataire quand :

Le double de sa clé se trouve encore chez une personne en qui il n’a plus confiance ;

Les clés sont perdues ;

Il y a eu tentative d’effraction dans le local ;

La serrure est devenue vétuste au fil du temps et des usages, etc.

Toutes ces situations peuvent inciter le locataire à décider de procéder au remplacement de sa serrure afin d’éviter des cas d’intrusion, de vol ou de cambriolage. La législation vous autorise aussi à changer la porte d’entrée si vous pensez ne pas être en sécurité avec elle. Pour tous vos besoins en serrurerie, vous pouvez visiter Serrure-pas-cher.fr. Leader du secteur, les artisans propriétaires de ce site internet sont très réactifs et sauront trouver une réponse efficace à vos besoins.

Pour effectuer ce changement de serrure, la loi autorise le locataire à effectuer les travaux sans forcément obtenir l’aval du propriétaire. La législation immobilière confère aussi le droit au locataire de refuser de remettre un double des clefs au bailleur au cas où ce dernier le réclamerait.

Cependant, la loi encadre aussi les conditions dans lesquelles ce changement de serrure doit se faire.

Outre les droits, vous avez aussi des obligations en matière de changement de serrure

Même si le droit immobilier permet au locataire de faire le remplacement de la serrure, il lui impose aussi certaines restrictions en la matière.

La réversibilité des travaux

La première condition que vous impose la loi lorsque vous souhaitez changer de serrure, c’est de faire en sorte que les travaux ne soient pas irréversibles. Ce critère est d’autant plus important à respecter si les travaux ont été effectués sans l’accord du propriétaire. En effet, au terme de votre bail, votre propriétaire peut exiger que vous remettiez en état la serrure.

La prise en charge des frais des travaux

Selon le droit immobilier, les frais des travaux de changement de serrure sont entièrement à la charge du locataire si avant de faire les travaux, il n’a pas reçu l’accord du propriétaire. Il n’y a pas de disposition pénale qui oblige ce dernier à vous payer une indemnisation sous prétexte que les travaux effectués procurent plus de valeur au local en bail.

Les frais sont aussi à la charge du locataire si le changement se fait à la suite d’une perte ou d’un vol des clés. Vous payez aussi les frais, si la clé est cassée dans la serrure à moins que vous arriviez à prouver que la serrure était vétuste.

Le propriétaire a le devoir de payer la réparation de la serrure si elle est vieille. Pour ne donc pas avoir à payer à sa place, prenez la peine de le prévenir lorsque vous constatez que la serrure est déjà vieille au lieu d’attendre qu’elle se gâte. Cliquez ici pour savoir quels travaux prend en charge le bailleur selon la loi.

Si vous envisagez de changer de serrure après un cambriolage, vous pouvez dans ce cas compter sur votre assureur ou celui de votre bailleur.